Nouvelles consignes de tri à partir du 1er juillet pour les communes du Nord Finistère.

Une simplification du tri des déchets est rendue possible par la modernisation du centre de tri TRIGLAZ situé à Plouédern. 12 millions d’euros ont été investis dans cet équipement pour répondre à ces nouveaux enjeux :

  • Trier tous les types d’emballages plastiques,
  • Trier jusqu’aux petits déchets aluminiums.

Désormais, tous les emballages et papiers, quels qu’ils soient, se trient et peuvent être jetés dans la poubelle/colonne enterrée jaune :

  • Tous les produits recyclables habituels : les papiers, cartons, bouteilles et flacons plastiques, boîtes et canettes en métal,
  • Tous les emballages en plastique et polystyrène : les pots de yaourts, barquettes de beurre, de viande, films, blisters et sacs plastiques, pots de crème cosmétique, tubes de dentifrice…
  • Tous les petits déchets en aluminium : capsules de café, couvercles et autres capsules, opercules, plaquettes de médicaments vides, poches de compote…

Plus de doute à présent, suivez ces 3 règles simples de tri :

1 – C’est un emballage ? Déposez-le dans la poubelle de tri !

2 – Inutile de le laver, il suffit de bien le vider.

3 – Déposez vos emballages en vrac sans les imbriquer dans le bac jaune ou la colonne enterrée jaune (pas dans des sacs).

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Une idée à suivre?

Pour nourrir les plus modeste, la ville de Nantes via son centre communal d’action sociale a eu une idée originale : Moins de fleurs, plus de tomates, de courgettes et de pommes de terre

Concrètement une cinquantaine de sites, représentant au total 25 000 m2, ont donc été choisis pour devenir des potagers. Des espaces verts appartenant à la Ville, des serres, parcelles de jardins partagés ou des terrains engazonnés non occupés et qui sont déjà correctement irrigués. Les pommes de terre, les courges, les haricots secs, devraient être cueillis en octobre.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La culture pour tous

Depuis le 02 juin on peut de nouveau emprunter des livres, DVD à la médiathèque grâce au drive mis en place. Un soulagement pour de nombreux lecteurs, l’évasion que procure la lecture est indispensable face à la dure réalité du monde actuel.

Une bonne nouvelle qui met en lumière la fracture numérique. Tous ceux qui maitrisent et possèdent des outils numériques ont pu continuer à emprunter des livres numériques pendant le confinement. Ils peuvent aujourd’hui faire leur réservation de livres tranquillement chez eux et prendre rendez vous pour les retirer au drive.

Pour les autres, pas d’emprunts pendant le confinement et une procédure plus compliquée pour réserver et prendre les livres choisis.

Un nouvel exemple de la fracture numérique. Comment faire pour la réduire ? L’illettrisme numérique (l’illectronisme) toucherait 15% des français alors que 23% se sentiraient mal à l’aise avec le numérique.

Il y a donc un vrai risque d’exclusion sociale d’une partie de la population. La dématérialisation à outrance des démarches laisse trop de personnes sur le côté et pose un vrai problème de citoyenneté. Certains préfèrent renoncer quitte à perdre des droits.

Heureusement des initiatives existent, à Guilers l’Agora propose des formations, aide celles et ceux qui en font la demande. Mais ne faudrait-il pas aller plus loin ? par exemple en proposant du matériel et des abonnements à la portée de tous.

Pour en revenir à la médiathèque, le drive parait être la solution adaptée à la situation actuelle mais il ne faudrait pas oublier tous ceux qui ne peuvent se déplacer, pourquoi ne pas envisager une livraison à domicile ? c’est dans l’air du temps pour les achats alimentaires, mais la culture ne nous nourrit -elle pas tout autant ? Des bénévoles seraient surement prêts à assurer ce service.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Premier conseil, 19h page Facebook de la ville de Guilers

Plus de deux mois après les élections, le conseil nouveau conseil municipal va pouvoir se mettre en place, 29 élus, 22 pour la majorité, 7 pour l’opposition. A l’ordre du jour de ce premier conseil l’élection du maire, des adjoints. Pour les commissions il faudra attendre le prochain.

La situation sanitaire ne permettant pas la présence du public, la séance sera diffusée à 19 h en direct sur la page Facebook de la ville de Guilers.

Idéo ne peut que vous inciter à être au rendez-vous, n’hésitez pas à commenter. Le nombre de « spectateurs » montrera l’intérêt que porte les guilériens à la vie de la commune. Ce sera aussi un soutien aux élus. Enfin ce sera un argument de poids pour demander que dorénavant les séances du conseil soient diffusées sur la page Facebook et la chaine You Tube de la ville. La transparence est nécessaire pour que la confiance revienne.

Publié dans Non classé | 2 commentaires

La campagne est lancée

Plus de doute possible, la campagne municipale est lancée à Guilers. Nouveauté au bourg, l’ouverture d’un commerce ? malheureusement non mais une surface commerciale transformée en permanence électorale du candidat P.Ogor.

Comme dans toutes campagnes électorales, les municipales en l’occurrence,  les candidats se doivent de respecter les règles du code électoral. Celui-ci réglemente l’affichage en période préélectorale. Les restrictions se limitent-elles au domaine public, ou bien s’étendent-elles au domaine privé de la commune ainsi qu’aux propriétés privées, telles que des permanences installées dans le cadre de la campagne électorale ?

« L’article L 51 du code électoral (1) dispose que pendant les six mois précédant le premier jour du mois d’une élection et jusqu’à la date du tour de scrutin où celle-ci est acquise (donc à compter du 1er septembre 2019), tout affichage relatif à l’élection (…) est interdit en dehors de cet emplacement ou sur l’emplacement réservé aux autres candidats, ainsi qu’en dehors des panneaux d’affichage d’expression libre lorsqu’il en existe. Toute infraction à ce dernier alinéa est passible d’une amende de 9 000 euros.(2)

Le juge administratif a eu l’occasion de préciser que ces dispositions s’appliquent en tous lieux, et non seulement au domaine public. Ainsi, le Conseil d’Etat indique que « la présence d’affiches et d’une banderole apposées devant la permanence électorale d’un candidat aux élections municipales » méconnaît ce cadre légal.(3)

Le Conseil constitutionnel, conduit à examiner les conséquences juridiques de l’apposition d’une affiche de propagande aux fenêtres d’un établissement de commerce, propriété privée, a également jugé que cela contrevenait aux règles fixées par la loi électorale.(4)

Les candidats doivent donc bien veiller à faire apposer leurs affiches sur les emplacements administratifs dédiés à cet effet. »

Références :

(1)Article L 51 du code électoral ; (2) article L 90 du code électoral ; (3) CE 25 mars 2002, n° 236396 ; (4) CC 14 décembre 2012, n° 2012-4628 AN

Pour Idéo, un candidat, qui plus est maire sortant, qui s’affranchit de ces règles ne donne-t-il pas un mauvais exemple à ces concitoyens ?

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire