Archives de l’auteur : Idéo

Les élus Guilers Avenir quittent la séance du conseil municipal

Communiqué du groupe Guilers Avenir.

Elus de la minorité municipale Guilers Avenir,  nous avons quitté la séance en début conseil ce mercredi 20 décembre.

Nous avons souhaité faire une déclaration en tout début de conseil, mais cela nous a été refusé.

Voici, en substance l’objet de notre intervention :

Nous avons appris que les commerçants et artisans de Guilers ont été conviés par la municipalité jeudi 14 décembre à la présentation d’un projet d’aménagement du centre bourg, et ce à l’issue de la commission de préparation au conseil à laquelle nous assistions tous les cinq.

Nous n’avons été ni informés, ni invités à cette présentation.

Le support de cette présentation a été transmis aux commerçants et artisans suite à la réunion.  Le document est  donc en circulation dans Guilers. Nous l’avons obtenu, mais pas par l’équipe municipale. Nous n’étions clairement pas destinataires. Le sujet de l’aménagement du bourg ne figurait toujours pas à l’ordre du jour du conseil du 20 décembre.

Il y a donc plusieurs cercles dans la communication des projets de la municipalité. Nous n’y figurons pas et obtenons certaines informations par des moyens détournés. Ce ne sont pas des conditions normales d’exercice de notre mandat d’élus municipaux.

A la lecture de ce document de 20 pages, réalisé par l’Atelier de l’Ile pour Brest Métropole, le projet de réhabilitation de la place de la libération et de ses abords semble très avancé! On y détaille la solution d’aménagement retenue, les choix de matériaux, mobiliers et végétaux.

Le Maire nous avait pourtant  annoncé le 29 septembre 2016 qu’une commission extra-municipale serait mise en place courant 2017 pour une concertation sur le projet d’aménagement du centre bourg et que nous serions conviés à y participer. Nous n’avons eu aucune nouvelle de cette commission mais, en effet, il ne semble pas rester grand chose à discuter.

En réalité, Le maire nous exclut intentionnellement, élus de la minorité municipale, de toute discussion préalable, sur un projet qui nous tient à cœur, comme à tous les Guilériens. Comme à son habitude, parce que c’est loin d’être le seul exemple,  il choisit de ne pas nous informer et de nous mettre devant le fait accompli. Ce n’est pas notre conception de la démocratie locale.

Le fait de ne pas avoir pu lire notre déclaration, ni même engager de discussion avec le Maire en début de conseil, illustre parfaitement ce défaut de démocratie et le manque de considération dont il fait preuve à notre égard.

De ce fait, nous avons quitté le conseil.

 

Les élus « Guilers Avenir » : Anne Lagadec, Nicolas Laforge, Odile Léon, Pascal Mariolle, Nathalie Lancien

 

La place du bourg ? C’est moi qui l’ai faite !

En matière d’urbanisme, les collectivités font appel systématiquement aux cabinets d’études : urbanistes, architectes, programmateurs, etc… Un large panel d’experts est à l’œuvre dès qu’il s’agit de dessiner notre futur environnement.

Mais est-ce uniquement une affaire de spécialistes ?

 

De moins en moins en réalité : Les municipalités s’ouvrent de plus en plus au participatif et associent les citoyens à la transformation de leur cadre de vie, dès la phase d’élaboration du projet. Pour la création de nouveaux quartiers, les futurs habitants peuvent être consultés sur des aspects esthétiques, et parfois décident de la fonction de certains espaces communs : jardins partagés, espaces de jeux, zone verte…

 

Cette manière d’impliquer les citoyens se retrouve également maintenant dans des projets de rénovation urbaine.

Un exemple tout près de chez nous : la réhabilitation du quartier Cerdan, à Brest, en plein centre-ville, à proximité de la rue Jaurès et au-dessus de la gare.

Brest Métropole a décidé d’associer des habitants et acteurs locaux à la réflexion : un groupe sociologiquement représentatif de 30 habitants va être constitué : dix seront des riverains du quartier, dix des personnes travaillant dans les structures associatives du secteur, les dix derniers des gens qui n’habitent pas le quartier. Ils s’appuieront aussi sur une quinzaine d’ « experts » locaux (commerçants, professionnels divers) pour croiser les différents regards.

Un vrai engagement leur sera demandé, pour produire 2 ou 3 scénarios d’urbanisation, sachant que la zone sera principalement vouée au logement.

 

Autre exemple, la ville du Relecq-Kerhuon sollicite également ses administrés pour co-construire un espace de cœur de ville : la Place Jeanne d’Arc. La municipalité s’en remet aux habitants : couleurs, cheminements piétonniers, réaménagement paysagers, de quoi transformer radicalement la physionomie de la place et sa destination.

 

A Guilers, le réaménagement de la place de la Libération se fait attendre. Il a été annoncé lors des vœux du Maire comme le prochain chantier avant la fin du mandat.

Quelle est la vocation de ce cœur de ville ? Comment transformer cette place devenue terrain vague et parking sauvage mettant en péril les piétons se rendant chez les commerçants ? Que souhaitent les Guilériens ? Seront-ils associés, ou mieux encore, impliqués ?

 

Pour Idéo, les modèles de conduite de projet évoqués ci-dessus pour les opérations urbaines sont vraiment intéressants, particulièrement celui de Brest parce qu’il associe des citoyens représentatifs de la population concernée.

Et nous insistons sur « représentatif » : en effet, à Guilers, la tentative d’approche participative pour l’urbanisation du quartier nord-ouest fut un échec: faible participation, âge moyen 50 ans, personne dans la tranche 15-25, à peine mieux dans la tranche 25-40, surreprésentation des conseillers municipaux…. Quel dommage !

 

C’est un joli challenge à relever pour notre centre bourg. Allez, chiche ! Invitons la Municipalité à réaliser un vrai projet participatif !..

 

En tout cas, à Idéo, nous sommes dans les starting-blocks !

Et vous ?..

Enigme n°2

Séance d’entrainement n°2 pour Ia « Balade de plaques en plaques » qu’IDEO vous propose au fil des rues de Guilers, dimanche 23 octobre prochain à partir de 10h…Le parcours est… mystérieux, puisqu’il est semé d’énigmes!

Enigme n°1 : il fallait trouver Brocéliande.

Enigme n°2 : Voici 3 indices, cette fois c’est un rébus.

  1. Ville ou village en Breton
  2. Le mien
  3. Costaud

Mon tout est la rue ???

Enigme n°1

IDEO vous propose une « Balade de plaques en plaques » au fil des rues de Guilers, dimanche 23 octobre prochain à partir de 10h…

Le parcours est… mystérieux, puisqu’il est semé d’énigmes!

Pour vous mettre en jambes, voici de quoi vous entraîner.

Saurez-vous identifier cette première plaque? Voici 3 indices:

Merlin, Forêt, Paimpont.

Avez-vous trouvé?