Archives de l’auteur : Idéo2

Lancement de l’Assemblée Citoyenne Guilérienne.

Comme tous les Guilériens vous avez reçu dans votre boite aux lettres un tract vous invitant à participer au lancement de l’Assemblée Citoyenne Guilérienne.

Qu’est-ce donc que ce groupe ? quel lien avec Idéo ?

Pour répondre à ces questions le plus simple c’est bien évidement d’aller le 19 septembre prochain dès 20h30 salle Joubin.

Idéo milite depuis sa création pour plus de place aux débats et une prise en compte de l’avis et des idées des habitants. Cette initiative ne peut que nous réjouir et Idéo la soutient à 100% Certains adhérents d’Idéo sont des membres actifs ce nouveau collectif, d’autres non.

Pourquoi Idéo soutient-il la démarche ?

Parce que l’assemblée Citoyenne Guilérienne veut remettre les habitants au cœur des projets et de la vie communale dans le cadre d’une démocratie participative et environnementale. Participer à la transformation de la vie quotidienne des habitants, développer l’économie, multiplier les solidarités, améliorer le cadre de vie, protéger l’environnement, promouvoir les démarches culturelles. Bref, faire en sorte de chaque citoyen fasse de la politique parce que la politique c’est le citoyen et l’élu son représentant. Le point commun qui réunit les membres de l’ACG, ce sont des valeurs communes matérialisées sous la forme d’une charte.

Un projet ambitieux, que certains qualifieront d’utopique mais qui pourtant fonctionne dans certaines communes dans l’hexagone. Alors pourquoi pas à Guilers ?

L’avenir de Guilers c’est maintenant à l’habitant de l’écrire. Qu’il soit jeune ou vieux, qu’il soit un homme ou une femme, qu’il soit natif ou résidant sur la commune depuis peu. Quels que soient sa profession, son niveau d’étude, tout le monde doit pouvoir s’exprimer, participer, être acteur.

Idéo ne peut que vous inciter fortement à participer à cette première réunion publique. Venez vous-mêmes vous faire votre avis et peut-être à votre tour rejoindre le collectif.

A jeudi

NB N’hésitez pas à partager cet article…sans modération

Dimanche c’est la rentrée d’Idéo

L’équipe d’Idéo vous attend dimanche dès 10h30 salle Claudel, sous la mairie, pour son traditionnel café. Ce sera l’occasion de parler de l’actualité de notre commune : les travaux de la place du bourg, les commerces, les nouveaux lotissements, la rentrée scolaire, l’assemblée citoyenne Guilérienne….

Que ce soit sur ces sujets où tout autre point qui touche notre commune, vous avez peut-être envie d’échanger, de confronter votre vision à celle des autres, vous avez des questions à poser.

Alors n’hésitez pas, chaque avis compte et permet d’enrichir le débat.

On vous attend dimanche des 10h30 et promis le café sera prêt !

Dépôts sauvages : que faire ?

Il vous est sans doute arrivé comme moi lors d’une ballade de tomber sur un dépôt sauvage de détritus divers.

Photo prise aujourd’hui proche du bois de Kéroual

Une fois la colère passée que peut-on faire ?

Idéo vous donne le mode d’emploi pour faire intervenir les services de Brest Métropole.

  1. Si possible prendre une photo et noter le plus précisément possible l’endroit du dépôt
  2. Une fois rentrée chez vous, connectez-vous au site de la mairie de Guilers, sur la page d’accueil, rubrique signalez nous un problème

Vous êtes redirigé vers le site de Brest métropole, il vous suffit de remplir le formulaire

Les services de Brest Métropole feront le nécessaire. Vous pouvez repasser une dizaine de jours après pour vérifier que le dépôt a bien disparu.

Heureusement, au cours de votre ballade vous pourrez peut-être comme moi trouver ce superbe champignon, un délice pour l’œil même s’il n’est pas comestible.

Bientôt, chasse aux mégots ?

Pour beaucoup de fumeurs, le geste d’écraser par terre son mégot de cigarette est naturel. Sans doute pensent-ils qu’ils sont biodégradables. Grave erreur, ils sont juste photodégradables et la matière première ne disparaît pas complètement : elle se dilue au contact de l’eau ou du sol.

Pas moins de 15 milliards de filtres à cigarette jetés chaque année représente un danger pour l’environnement. Composés d’acétate de cellulose, ils peuvent mettre jusqu’à 15 ans pour se dégrader dans la nature. Les mégots envahissent nos communes, où les jeunes enfants et les animaux domestiques peuvent les ingérer.

Que faire face à ce fléau ? les entreprises et les communes peuvent agir.

1.En informant les fumeurs sur les dangers que constituent les mégots

2.En mettant en place du mobilier urbain adapté pour récupérer les mégots.

3. En mettant à disposition de tous des cendriers de poches

4. En organisant une collecte des mégots

Certaines communes ont choisi de faire appel à une société basée à Bourg Blanc MéGO!

Celle-ci assure un service de tri et de recyclage des matières des mégots de cigarettes (filtres usagés).

A Guilers pas d’initiatives en vue de la part de la commune.

Dommage, mais rassurez vous, Idéo va bientôt passer à l’action !

Pourquoi pas nous?

Aux portes de Guilers, à Brest, le budget participatif en est à sa deuxième édition. Pas moins de 80 propositions des habitants soit plus de double de la saison 1. Même si le dispositif est très cadré, que les projets sélectionnés mettent souvent du temps avant de voir le jour, la parole est laissée aux Brestois et visiblement ils hésitent de moins en moins à la prendre.

Mais au fait c’est quoi un budget participatif ?

Voyons ce que nous dit Wikipédia : Le budget participatif est un processus de démocratie participative dans lequel des citoyens peuvent affecter une partie du budget de leur collectivité territoriale, généralement à des projets d’investissement. Née en 1989 à Porto Alegre au Brésil, cette innovation démocratique s’est diffusée à travers le monde. Il y aurait aujourd’hui entre 1269 et 2778 programmes en cours. Les premières expériences françaises datent du début des années 2000. Avec l’arrivée d’équipes municipales renouvelées en 2014, on assiste à un véritable renouveau des budgets participatifs en France.

Bien que la portée de ce dispositif soit très limitée, c’est un bon début, une façon de motiver les habitants. Malheureusement les Guilériennes et les Guilériens n’y ont pas accès, pourquoi ?

Seule notre municipalité a la réponse.