Archives de catégorie : Air du temps

Dites stop aux mégots non recyclés

Lors de la première marche « écolo » organisée par Idéo, les participants ont pu constater les dégâts des mégots de cigarettes. On en trouve partout et quand on sait que 2/3 d’entre eux finissent dans la nature, sur les trottoirs, dans les égouts, on peut être inquiet pour l’environnement.

Que peut-on faire pour atténuer ce fléau ?

Sans doute mieux informer les fumeurs, mettre plus de poubelles dédiées aux mégots.

Pourquoi ne pas s’engager dans une action volontariste pour aller vers le Zéro mégot ?

Un objectif utopiste ? ce n’est pas l’avis des communes de Plougonvelin et de Landerneau qui depuis quelques mois se sont lancées dans l’aventure.

Pour y parvenir elles ont fait appel à une entreprise locale, Mégo ! de Bourg Blanc 

Celle-ci collecte et recycle les mégots de cigarettes. Une initiative unique en France, alors que 44 milliards de cigarettes ont été vendues l’an passé dans l’Hexagone. Objectifs de MéGO: collecter, dépolluer et recycler ces deux centimètres de plastique qui envahissent par milliards les rues des villes françaises.

Après la collecte, les mégots sont envoyés sur le site de Bourg-Blanc. Ceux-ci deviendront ensuite des cendriers, des jetons de caddie, ou des pots à crayons. L’entreprise accompagne entièrement dans cette démarche écologique les communes volontaires. A la suite d’un état des lieux, un rapport est remis sur la démarche à mettre en place, dans lequel sont déterminés le nombre et l’emplacement des points de collectes (cendrier, mobilier urbain, bacs collecteurs). Puis elle assure la mise en place de contenants de tri.

Pourquoi pas un tel dispositif à Guilers ?

Une façon d’informer les fumeurs, de mettre à disposition des mobiliers urbains adaptés,

De valoriser ces déchets et de promouvoir une entreprise locale innovante (dans laquelle Idéo n’a aucun intérêt)

Si comme Idéo vous souhaitez que notre commune s’engage alors likez cette article et partagez-le. Faites de même sur notre page Facebook.

De cette façon peut-être que la municipalité, à un an des élections, sera sensible à cette aspiration populaire.

Un plogging ça vous tente ?

Faire un peu de sport tout en préservant notre environnement et le tout de manière ludique, c’est le principe du plogging. Au lieu de simplement vous balader, pourquoi ne pas ramasser les déchets au passage.  Ce concept qui nous vient de Suède rencontre de plus en plus de succès en France, alors pourquoi pas à Guilers,

Une première marche éco citoyenne c’est ce que vous propose Idéo le dimanche 24 Mars à partir de 10h. Une marche dans les rues de Guilers pendant laquelle les participants ramassent les déchets qu’ils trouvent sur leur chemin. Idéo fournira les sacs poubelles, pensez à vous munir de gants de travail.

A l’issue de la marche Idéo offrira une collation bien méritée.

Rendez-vous Dimanche 24 mars, 10h salle Claudel, sous la mairie.

On compte sur vous pour promouvoir cette initiative.

Venez et partagez sans modération !

Chacun peut et doit agir

 

A Guilers aussi, de nombreux véhicules arborent le fameux gilet jaune. Ce mouvement semble exprimer un ras-le-bol face à une société qui génère de plus en plus de gens en difficultés financières. La hausse de la taxe sur les carburants dans le cadre de la transition écologique serait la goutte qui ferait déborder le vase. L’idée que l’écologie serait réservée aux « bobos » parisiens et à ceux qui en ont les moyens se répand au travers des réseaux sociaux.

Pour Idéo, au contraire, la transition écologique est la seule voix qui nous reste pour préserver la planète et transmettre un monde vivable à nos enfants et petits-enfants. Limiter notre dépendance aux énergies fossiles dont on ne maitrise pas les couts est une mesure de bon sens.

Adopter une attitude « écologique » permet également d’améliorer ses fins de mois, vous en doutez ? voici quelques exemples concrets :

  • Si chaque fois que l’on envisage de prendre son véhicule on se pose la question : puis-je y aller à pieds, en transport en commun, en covoiturage ? Faites le test sur un mois, vous économiserez quelques kilomètres et quelques litres d’essence en plus de préserver sa santé.
  • Toujours concernant la voiture, a-t-on une voiture bien adaptée à nos besoins ? Quand on voit le nombre de SUV et de 4×4 on peut se poser légitimement la question. La voiture ne doit plus être un marqueur social. Passer d’un 4×4 à une petite citadine est une source d’économie non négligeable.
  • Au sujet de notre consommation électrique, en adoptant des éco gestes simples on peut réduire sa facture énergétique : ne pas laisser les appareils en veille, éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, renouveler l’air tous les jours, limiter l’utilisation des appareils énergivores (sèche-linge par exemple), passer chez l’opérateur qui aura un contrat correspondant à vos besoins…
  • Ne pas se laisser dicter nos choix par la publicité mais par nos besoins  quand on choisit un téléphone, un abonnement téléphonique.

On pourrait multiplier les exemples mais il n’est pas question pour Idéo de faire la morale mais simplement de montrer que chacun, de par ses choix, ses façons de faire peut influer sur son portefeuille.

Reste ensuite aux politiques de mettre en place les conditions pour aider les citoyens à réussir cette transition énergétique. Ainsi sur Guilers, une commune dont le périmètre ne cesse de grandir, quelles solutions pour permettre à ceux qui le souhaitent de prendre les transports en commun ? Quelles solutions pour inciter plus de personnes à les utiliser ? Ceux qui habitent à Plouzané et à Gouesnou peuvent facilement laisser leur véhicule dans les parkings prévus à cet effet et ensuite prendre le tram pour aller à Brest. Prendre les transports leur fait économiser du temps et de l’argent. Pourquoi ne pas prévoir un tel dispositif pour Guilers ? Pas besoin pour cela d’une ligne de tram mais simplement d’une ligne de bus qui fait en continu  la navette Brest-entrée de Guilers. Pour qu’une telle solution puisse voir le jour, encore faut-il prévoir un parking important à l’entrée de la commune. Enfin pour favoriser les transports en commun, certaines villes ont choisi la gratuité, en faisant ainsi un vrai service public.

La société actuelle nous pousse à consommer toujours plus, à avoir des équipements dernier cri, de plus en plus d’abonnements, n’est-il pas temps de revenir à des choses simples ?

Bien sûr cela ne résoudra pas le  problème des inégalités croissantes mais c’est une façon de dire non à un modèle de société qui nous conduit droit dans le mur.

Réduire les inégalités tout en mettant en œuvre une transition écologique efficace, est-ce être trop ambitieux ? Pour Idéo la réponse est non.

Il faut mettre tout le monde autour de la table, citoyens, syndicats, élus pour dialoguer et trouver ensemble des pistes, des solutions. Un travail en mode participatif qui peut se mettre en place rapidement au niveau national mais aussi au niveau local.

Les maires, qui semblent être les élus auxquels les citoyens ont le plus confiance pourraient montrer l’exemple.

Ils sont de retour!

Les Guilériens insomniaques respirent : ils vont de nouveau pouvoir compter les moutons puisqu’ils sont de retour sur la commune !

Pour quelle durée ?

L’animal étant peu loquace difficile d’avoir une information fiable alors un conseil, si vous souhaitez faire un selfie avec l’un d’entre eux ne tardez pas.

L’aire d’Eco pâturage est située rue de la gare.

Une idée pour sa ville

 

Idéo a déjà évoqué le sujet des budgets participatifs. Il s’agit de voter un budget qui sera ensuite destiné à faire vivre les projets proposés par les habitants et choisis par eux. Regardons l’exemple tout proche de Brest. Ce n’est pas moins de 500 000 € que les habitants auront pour exprimer leurs envies, 3% du budget d’investissement annuels disponibles pour répondre aux projets. Tous les brestois peuvent participer, ils ont jusqu’au 28 septembre pour le faire. Chaque dossier sera étudié pour savoir s’il répond bien à tous les critères, à savoir : les idées doivent être d’intérêt général, concerner des dépenses d’investissement, ne pas être contraire aux projets en cours, être acceptables sur le plan social et environnemental. De plus, chaque projet devra couter au maximum 150 000€ et être réalisable en 2019.

C’est au mois d’octobre 2018 que tous les Brestois pourront voter pour leurs idées favorites afin de présélectionner 30 projets. Il sera alors temps pour les services de la ville de regarder la faisabilité des projets

La dernière étape se déroulera  du 18 au 25 janvier 2019, les Brestois devront choisir cinq idées, au maximum. Les votes se feront par internet, puis en mairie, le 26 janvier.

Pour Idéo, même si ce dispositif est limité, que certains diront que ce n’est que de la poudre aux yeux,  les résultats seront concret et visible. N’est-ce pas  une bonne façon de donner la parole aux habitants ? De donner à chacun la possibilité d’être un acteur de sa commune ?

Un tel dispositif à Guilers permettrait peut-être à notre commune de retrouver une âme, une identité.

NB : si l’exemple de Brest vous intéresse, vous pouvez le suivre à l’adresse suivante : jeparticipe.Brest.fr