Chacun peut et doit agir

 

A Guilers aussi, de nombreux véhicules arborent le fameux gilet jaune. Ce mouvement semble exprimer un ras-le-bol face à une société qui génère de plus en plus de gens en difficultés financières. La hausse de la taxe sur les carburants dans le cadre de la transition écologique serait la goutte qui ferait déborder le vase. L’idée que l’écologie serait réservée aux « bobos » parisiens et à ceux qui en ont les moyens se répand au travers des réseaux sociaux.

Pour Idéo, au contraire, la transition écologique est la seule voix qui nous reste pour préserver la planète et transmettre un monde vivable à nos enfants et petits-enfants. Limiter notre dépendance aux énergies fossiles dont on ne maitrise pas les couts est une mesure de bon sens.

Adopter une attitude « écologique » permet également d’améliorer ses fins de mois, vous en doutez ? voici quelques exemples concrets :

  • Si chaque fois que l’on envisage de prendre son véhicule on se pose la question : puis-je y aller à pieds, en transport en commun, en covoiturage ? Faites le test sur un mois, vous économiserez quelques kilomètres et quelques litres d’essence en plus de préserver sa santé.
  • Toujours concernant la voiture, a-t-on une voiture bien adaptée à nos besoins ? Quand on voit le nombre de SUV et de 4×4 on peut se poser légitimement la question. La voiture ne doit plus être un marqueur social. Passer d’un 4×4 à une petite citadine est une source d’économie non négligeable.
  • Au sujet de notre consommation électrique, en adoptant des éco gestes simples on peut réduire sa facture énergétique : ne pas laisser les appareils en veille, éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, renouveler l’air tous les jours, limiter l’utilisation des appareils énergivores (sèche-linge par exemple), passer chez l’opérateur qui aura un contrat correspondant à vos besoins…
  • Ne pas se laisser dicter nos choix par la publicité mais par nos besoins  quand on choisit un téléphone, un abonnement téléphonique.

On pourrait multiplier les exemples mais il n’est pas question pour Idéo de faire la morale mais simplement de montrer que chacun, de par ses choix, ses façons de faire peut influer sur son portefeuille.

Reste ensuite aux politiques de mettre en place les conditions pour aider les citoyens à réussir cette transition énergétique. Ainsi sur Guilers, une commune dont le périmètre ne cesse de grandir, quelles solutions pour permettre à ceux qui le souhaitent de prendre les transports en commun ? Quelles solutions pour inciter plus de personnes à les utiliser ? Ceux qui habitent à Plouzané et à Gouesnou peuvent facilement laisser leur véhicule dans les parkings prévus à cet effet et ensuite prendre le tram pour aller à Brest. Prendre les transports leur fait économiser du temps et de l’argent. Pourquoi ne pas prévoir un tel dispositif pour Guilers ? Pas besoin pour cela d’une ligne de tram mais simplement d’une ligne de bus qui fait en continu  la navette Brest-entrée de Guilers. Pour qu’une telle solution puisse voir le jour, encore faut-il prévoir un parking important à l’entrée de la commune. Enfin pour favoriser les transports en commun, certaines villes ont choisi la gratuité, en faisant ainsi un vrai service public.

La société actuelle nous pousse à consommer toujours plus, à avoir des équipements dernier cri, de plus en plus d’abonnements, n’est-il pas temps de revenir à des choses simples ?

Bien sûr cela ne résoudra pas le  problème des inégalités croissantes mais c’est une façon de dire non à un modèle de société qui nous conduit droit dans le mur.

Réduire les inégalités tout en mettant en œuvre une transition écologique efficace, est-ce être trop ambitieux ? Pour Idéo la réponse est non.

Il faut mettre tout le monde autour de la table, citoyens, syndicats, élus pour dialoguer et trouver ensemble des pistes, des solutions. Un travail en mode participatif qui peut se mettre en place rapidement au niveau national mais aussi au niveau local.

Les maires, qui semblent être les élus auxquels les citoyens ont le plus confiance pourraient montrer l’exemple.

5 commentaires

  1. Le mécontentement exprimé par les gilets jaunes est loin d’exprimer uniquement un rejet de la politique de taxation des carburants sur un principe ou la péréquation n’existe plus. C’est plus généralement l’expression populaire de gens qui subissent quotidiennement les conséquences des politiques antisociales du gouvernement. Aucun propos contraires à la transition énergétique dans les rangs des manifestants mais bien des problèmes de santé de logement d’éducation de culture de nourriture de loisirs…
    Ne nous trompons pas de cible… C’est le peuple qui est dans la rue. La France d’en bas… Qui demain, au vu des commentaires stigmatisants, seront malheureusement le vivier des partis politiques extrémistes… Et on mettra des mois à s’interroger sur cette genèse mais trop tard…
    Le combat des gens de gauche doit être celui qui va à l’encontre des politiques fiscales bénéficiant exclusivement aux classes sociales élevées (surtout très élevées) sur le dos de la misère sociale des ouvriers, salariés, retraités de la classe populaire.
    Bref le socialisme dans son approche la plus pure…
    CQFD
    Amicalement

  2. comment fait-on pour aller de Guilers à Saint-Renan si l’on n’a pas de voiture ?On prends le bus jusqu’à Brest puis un bus jusqu’à Saint Renan lequel bus pourrait s’arrêter au niveau du centre leclerc ou autre (voir faisabilité) .

    1. Votre exemple montre toute la difficulté de notre dépendance à la voiture aujourd’hui. Les petites lignes de cars ont progressivement disparues. C’est là que le dialogue entre tous est nécessaire pour savoir quels sont les besoins des citoyens et comment on peut collectivement trouver des solutions.

  3. tout le monde est bien conscient qu’il est vital de changer ses comportements afin de préserver notre planète pour ne pas compliquer la vie des générations qui nous suivent.Encore faut il accompagner significativement ces changements et particulièrement en direction des plus défavorisés.
    Pour autant le mouvement des gilets jaunes est il un rejet systématique d’une politique de taxation favorisant l’écologie.Non ce mouvement traduit un « raz le bol »,un profond sentiment de trahison à l’endroit d’un homme que beaucoup ont cru « providentiel » issu hélas des rangs de la gauche et qui à choisi ,pour mener sa politique,un premier ministre tous terrains qui aurait aussi pu convenir à Mrs Fillon ou Juppé. Alors ce duo a mis en place une politique libérale dure,gel des salaires et des pensions,augmentation de la CSG,attaque des petites retraites,diminution des prestations sociales ,démantèlement du code du travail,diminution des représentants syndicaux dans les instances représentatives….et le reste arrive n’en doutons pas.Dans le même temps il a supprimé l impôt sur la fortune pour les « premiers de cordée »,baissé les sanctions pour fraude fiscale,favorisé la Flat tax qui permet de taxer les dividendes beaucoup moins que le travail…..Et puis on y a rajouté le mépris en invitant les chômeurs a « traverser la rue » pour trouver du travail ,en indiquant qu’on « distribue un pognon de dingue » en allocation,sans pour autant être gêné de distribuer un pognon de dingue aux plus riches sans résultat en matière d’emploi.
    Le résultat de tout cela se manifeste maintenant dans la rue,dans un mouvement certainement légitime mais risquant de devenir dangereux pour tous parce que non contrôlé et non contrôlable.Pendant ce temps « la république en marche » semble en marche, mais plutôt en marche arrière pour la majorité des français et surtout pour les plus fragiles.Les revendications dans la rue sont une chose et fort heureusement notre démocratie l’autorise.Le bulletin de vote en est une autre et gageons que certains de mes camarades qui ont glissé un bulletin de vote « Macron » Juste « POUR VOIR » ont maintenant bien vu .
    Amicalement

  4. Il y a eu,il y a quelques mois une publicité sur BreizhGo, service mis en place par la région et départements bretons. Ne serait-il pas pertinent d’interroger notre Maire et conseiller départemental pour que la ligne 12 qui passe sur la voie extérieure passe par le centre de Guilers et y fasse un arrêt pour prendre ou déposer les passagers potentiels?J’en connais quelques-uns qui seraient sûrement concernés.
    Question à creuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.