Conseil municipal du 17 mai 2017 : Intervention du Groupe Guilers Avenir

Je prends la parole au nom de notre groupe pour saluer l’investiture de notre nouveau Président de la République.

Au terme d’une campagne électorale interminable, émaillée de scandales, de mises en examens,  de rumeurs, c’est avec un vrai soulagement que nous avons accueilli la nouvelle de son élection.

A l’image des Français et des Guilériens qui ont soutenu sa candidature au second tour, certains d’entre nous ont voté par adhésion au programme d’Emmanuel Macron, d’autres ont voté pour faire barrage à l’extrême droite.

Parmi ce qui nous unit, il y a la conviction forte que la réponse aux difficultés que traverse notre pays n’est pas dans le repli sur soi, la défiance démocratique et la haine de l’autre.

S’isoler, rompre avec le mouvement du monde, c’est marcher à rebours. Comme l’a dit notre président lors de son investiture, dans notre monde à la géographie rétrécie,  « plus rien ne frappe les uns en épargnant les autres. Nous sommes tous interdépendants, nous sommes tous voisins ».

A Guilers,  quelques 23% des votants ont fait le choix inverse.  Ce choix est respectable, car il est démocratique,  et il témoigne de la colère et des angoisses de certains de nos concitoyens  qui se sentent démunis et impuissants face aux crises  internationales et à  leurs difficultés quotidiennes.

C’est un score qui semble néanmoins élevé pour notre ville où il fait bon vivre. Ce vote de repli pose question également pour une ville plutôt tournée vers l’Europe : jumelée avec L’Irlande depuis 35 ans et plus, récemment avec la Sicile, et  intégrée à une métropole qui rayonne sur le plan international. Une ville aussi qui a su garder la mémoire des solidarités mondiales passées  au travers d’ hommages aux soldats américains et anglais qui y sont tombés.

Notre nouveau président aura fort à faire : redonner le gout de l’avenir à ceux qui se sentent oubliés,  insuffler l’envie d’aller de l’avant, rassembler…. Et dès demain, gouverner une France particulièrement désunie.

Un premier merci, déjà, pour nous avoir épargné de devoir siéger au sein de ce conseil, sous le portait d’une présidente d’extrême droite.

Pour la suite, nous accueillerons ses actions au gré de nos sensibilités politiques individuelles.

Nous souhaitons bon courage au Président Macron , et tous nos vœux de réussite l’accompagnent en ce début de quinquennat.

Longue vie à notre République.

Ce contenu a été publié dans Non classé, Réunions du conseil municipal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.