Conversation ce matin à Guilers

Pierre : salut Paul, alors tu as vu, à la réunion sur le projet du centre bourg lundi soir  il y avait foule.

Paul : Ils auraient quand même pu prévoir une salle plus grande. Pour ceux du fond pas facile de voir l’écran.

Pierre : cela montre au moins que l’avenir du centre bourg ne laisse pas indifférent les Guilériens. En tout cas, le projet me semble pas mal, on va peut-être retrouver une vraie place avec des bancs, de la verdure et même de la lumière !

Paul : c’est tout de même cocasse de voir les éléments du programme de l’équipe de P.Mahé repris presque en totalité : Une Zone bleue sur la place, une halle couverte, une place où les voitures ne pourront plus stationner…

Pierre : peut-être mais ce dossier traine depuis tant d’années que les idées reprises ne datent pas d’hier. Pour en revenir à la réunion, il y a eu des questions intéressantes.

Paul : sur le stationnement par exemple, c’est vrai que le nombre de places de stationnement a été prévu alors que nous n’étions que 3500 habitants à Guilers, quand nous serons 10000 , ce sera peut-être un peu juste.

Pierre : surtout qu’il y aura des nouveaux immeubles. M’enfin la majorité des personnes peuvent bien faire quelques mètres pour aller faire leurs courses, quand tu vas chez Edouard, tu as une place de parking mais entre la caisse et ta bagnole il faut bien que tu marches !

Paul : je ne sais pas si les commerçants sont très enthousiastes sur ce projet.

Pierre : Tu sais, on ne sert pas les muets ! J’ai cru comprendre au travers des propos du maire qu’ils n’avaient pas été très nombreux à participer aux réunions.

Paul : ce n’est pas toujours simple pour un commerçant de se libérer en journée, par contre quelqu’un de la mairie peut aller les voir dans leur magasin, ils ne sont pas si nombreux ! Faire vivre un centre bourg sans avoir des commerçants motivés, c’est plutôt compliqué.

Pierre : tu ne peux pas t’empêcher de critiquer, pourtant le maire a bien fait la réunion publique qu’il avait promis, la concertation a bien eu lieu.

Paul : tu appelles ça une concertation ! Il n’a pas été foutu de répondre à toutes les questions ! Quand le représentant d’Idéo a posé la question à propos  des conclusions du sondage réalisé auprès des Guilériens  afin de savoir quels étaient leurs besoins et leurs attentes, silence radio, quand il a demandé des précisions sur la commission extra-municipale promise par le maire, re silence radio !

Pierre : pour une fois je suis d’accord avec toi, quand des personnes viennent à une réunion publique, qu’ils posent des questions, le maire se doit d’y répondre même s’il sait qu’elles viennent de gens qui n’ont pas voté pour lui, il est le maire de tous les guilériens, pas seulement de 65% d’entre eux.

Paul : J’ai trouvé aussi pertinente la question sur les pas de portes. Alors qu’il y a de nombreux magasins de fermés et des surfaces disponibles il serait pour le moins imprudent d’en créer de nouvelles.

Pierre : Visiblement le maire ne l’exclut pas, comme il l’a dit, il est optimiste pour l’avenir de son centre bourg.

Paul : être optimiste, c’est une chose, mais redynamiser un centre bourg cela passe par une écoute des attentes des habitants, des commerçants, bref une méthode participative qui semble à l’opposé de celle du maire.

Pierre : puisque tu repars sur le terrain politique moi je vais finir mes courses, parler des commerçants c’est bien, aller chez eux c’est mieux !

Paul : salut

 

 

Ce contenu a été publié dans Guilers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.