Développement urbain du secteur nord-est de la commune.

urbanisme 1

Le plan local d’urbanisme (PLU) facteur 4 de Brest métropole a été approuvé le 20 janvier 2014. Celui-ci est régulièrement amené à évoluer, ainsi, en décembre 2015 Brest métropole a décidé l’ouverture à l’urbanisation totale ou partielle de 12 nouvelles zones. Pour Guilers il s’agit  de la zone 2AUH de Kerloquin avec l’ouverture à l’urbanisation de 1,5 ha à l’entrée Est de la commune. Afin de réfléchir à l’aménagement de ce vaste secteur, une mission d’étude pré-opérationnelle a été confiée à un collectif d’architectes.

Avant une réunion publique le 15 juin prochain à l’Agora, les habitants étaient conviés à une promenade sur le site ce samedi 5 mars Une initiative intéressante qui a réuni une quarantaine de personnes malgré une météo capricieuse. La ballade était dirigée par Mme Nolwenn Delerue, architecte paysagiste représentant le groupement collectif architectes de Brest , secondé par Mr Thierry Fayret Vice-président, chargé de l’urbanisme, de l’habitat et du plan climat à Brest métropole et Le maire, Pierre Ogor. Actuellement Guilers est sur un rythme de 70 nouveaux logements par an. L’extension urbaine que préconise Brest métropole se ferait avec des lotissements qui conjugueraient les maisons individuelles et des petits collectifs. La tendance est d’aller vers des terrains plus petits, entre 350 et 600m2. Le patrimoine naturel présent sur cette zone devrait être préservé. Les participants ont pu poser toutes les questions eurbanisme 2t faire part de leurs remarques à Mme Delerue qui a essayé d’y répondre le plus clairement possible.

Le visage de Guilers devrait beaucoup changer dans les 15 années à venir avec une urbanisation prévue en 2 phases, la première proche de Kerloquin, la seconde proche de Kerzespez avec la route de Bohars vers le Tridour  et la rue Charles de Foucauld (Kermabiven)qui deviendraient des artères de circulation principales. Elles devraient avoir une largeur suffisante pour accueillir une piste cyclable et des trottoirs. L’accés pour la tranche 1 se ferait  au niveau de la ferme de Kerloquin.

Pour l’instant la question de la liaison entre ces deux zones reste posée.

Pour Idéo cette visite était très intéressante et amène plusieurs questions : comment réussir à sécuriser la rue de Bohars et l’accès au collège. La mise en place de l’ISDI (Installation de stockage des déchets inertes)  ajoutée aux nouveaux quartiers nécessite une refonte complète de cette route. Les budgets seront-ils au rendez-vous ? La commune de Bohars, aussi partie prenante acceptera-t-elle de participer aux financements ?

De façon plus générale, la question de l’urbanisation doit être couplée à celle des équipements, des logements plus anciens et enfin de la vocation de la commune de Guilers.

Faire toujours plus de logements neufs répond sans doute à une aspiration à l’accession à la propriété. Attention toutefois à ne pas dans le même temps laisser beaucoup d’habitations vides où des personnes âgées, seules sans autre  solution  que de rester dans leur maison alors que celle-ci n’est plus du tout adaptée à leurs besoins (étages).

Guilers ne doit pas non plus se transformer en cité dortoir avec des nouveaux habitants qui ne fréquentent pas le centre bourg et apportent peu à l’économie locale.

Enfin, le choix de venir habiter à Guilers, était aussi pour beaucoup celui de vivre dans une commune de taille modeste (moins de 10 000 habitants) avec de nombreux espaces verts et avec une vocation rurale. Si le développement et l’urbanisation se poursuivent Guilers restera t’elle attractive ?

Brest a perdu beaucoup d’habitants au profit des communes limitrophes, il ne faudrait pas que demain Guilers subisse le même phénomène en perdant son identité.

Le débat a le mérite d’exister, pour Idéo le maximum de Guilériens doit s’en emparer.flyer urbanisme

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.