Fluicity, l’outil qui renoue le dialogue entre la mairie et les citoyens

Si vous avez voté lors des élections municipales de 2014, vous savez certainement qu’il vous faudra attendre 2020 pour vous exprimer sur des propositions politiques pour votre commune. 6 ans auront passé, pendant lesquels vous aurez, au mieux, suivi les délibérations du conseil municipal dans la presse, et dans le cas contraire, été mis devant le fait accompli de telle ou telle décision …

Selon la presse, de plus en plus de Français considèrent que les hommes politiques ne se préoccupent pas de leur opinion, en dehors des périodes électorales,  et c’est certainement une des raisons de l’abstention galopante, particulièrement chez les 18-25 ans.

Renouer le dialogue, recréer des occasions de débat participatif, intéresser les citoyens à la vie municipale, sont autant d’objectifs qui animent  notre association Idéo.

Nous retrouvons cette démarche dans une toute nouvelle plateforme d’innovation civique : Fluicity. Elle vise à mettre en application la démocratie participative à l’échelle locale, en permettant aux maires et aux citoyens de dialoguer ensemble, instantanément, sur les sujets qui les concernent.

 

Grâce à cette plateforme, le maire aura la possibilité d’ informer ses administrés,  sur les actualités de la commune, ou de nouveaux projets, lotissements, infrastructures… Il pourra aussi lancer des sondages, demander l’avis de la population sur une décision à prendre, particulièrement lorsque l’arbitrage est difficile, lorsque des économies sont à faire par exemple.

De même, les citoyens pourront interpeler la mairie, poser des questions, livrer directement et publiquement leur avis, évitant, de fait, le recours aux pétitions.

Cette plateforme, selon sa fondatrice Julie de Pimodan, se veut « un outil d’anticipation et de prise de décision pour les élus. »

L’application est  en phase de test, depuis septembre, dans 3 communes et 1 arrondissement parisien. Nous sommes curieux de savoir quel intérêt elle suscitera auprès des populations….. et des équipes municipales! Car pour qu’un tel outil fonctionne, il faut qu’il soit au service d’une vraie volonté d’information et de concertation. Ce n’est pas le cas partout, et l’année 2014-2015 nous en a donné plusieurs exemples à Guilers: dossier ISDI, tarifs du récré-gouter, lotissement rue Calmette-Kermengleuz…

Idéo sera très attentif aux suites de ce projet: cela va dans le bon sens: plus de transparence, de dialogue, de débat… nous votons pour!

 

2 commentaires

  1. Il est quand même dommage de devoir développer un site (voire une application pourquoi pas) afin de pallier au manque de bon sens de nos élus et ainsi de rendre le citoyen plus participatif. Cependant j’ai un peu de mal à voir en quoi ceci serait « un outil d’anticipation et de prise de décision pour les élus » si cette plateforme est incrémentée par les municipalités, on met l’info qu’on veut quand on veut…
    Quant à notre commune, il serait peut-être bien de commencer à avoir un site web (pour la partie « vie municipale » tout du moins) un peu plus « updaté »…
    En souhaitant que cette plateforme remplisse ses objectifs, mais je m’interroge sur cette durée de phase de test (par contre pour ce qui est de payer ses impôts via internet le développement a été rapide)
    Malheureusement il n’existe pas encore de site, applications ou autres pour faire changer la mentalité (de rétention d’information, visibilité des actions notamment ) de certains de nos élus. A quand plus de bon sens, d’objectivité et de communication ?

    1. Développer une plateforme participative, en ligne, est bien dans l’air du temps: c’est un concept assez proche de celui des réseaux sociaux, qui pourrait tout à fait susciter l’intérêt des jeunes adultes. A voir?

      Pour ce qui est de la phase de test, c’est une phase technique standardisée dans le développement de toute application, on aurait pu parler de communes « pilotes ».

      Sur le point  » anticipation et prise de décision »: un des objectifs de cette plateforme est de sonder les administrés avant certaines prises de décision. Mais comme nous l’indiquons dans l’article, sans volonté de transparence et concertation, Fluicity ne fera pas de miracle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.