Le conseil municipal du 28 juin 2017 en bref….

Plusieurs choses à retenir de ce conseil municipal.

-Côté émotion tout d’abord avec la dernière séance de Pascale Mahé. Elle a décidé de prendre sa retraite de la vie politique après 22 ans au service des citoyens. A cette occasion, le maire lui a remis la médaille de la ville. C’est Anne Lagadec qui va désormais piloter les 5 élus de l’opposition.

-Côté revendication avec la présence des parents d’élèves, opposés à la hausse des tarifs périscolaires et surtout du manque de souplesse du dispositif. En cause les tarifs appliqués pour les tickets «exceptionnels», lorsque les parents n’ont pas pu anticiper.

Au moment du vote, les élus de Guilers Avenir se sont abstenus, ils ont demandé à faire un bilan dans un an pour voir si les foyers modestes étaient ou non gagnants. Au sujet du tarif de « l’exceptionnel » ils ont souligné la nécessité de plus d’humanité, à l’heure où beaucoup prônent plus de souplesse dans le monde du travail, les parents salariés doivent s’adapter et ce n’est pas toujours facile pour eux de prévoir les réservations.

Toujours au chapitre scolaire un comité de pilotage le 04 juillet aura pour sujet les rythmes scolaires. Le maire a précisé que ceux-ci resteront inchangés pour la rentrée 2017-2018, par contre pour 2018 tout reste ouvert. L’opposition a souhaité pouvoir participer au comité de travail sur ce sujet : refus du maire.

-Côté modification, faute d’un accord avec le bailleur social, la mairie a fait le choix de transformer le terrain prévu pour des logements sociaux à Kermengleuz ( emplacement de l’ancien club house et vestiaire de l’ASG) en 4 nouveaux lots à 140€ le m2. Une fois de plus un choix financier. Les élus de l’opposition se sont abstenus.

-Côté insuffisances, le rapport 2016 de délégation de service public pour la crèche en dénombre plusieurs. Dixit le maire : «  il nous manque beaucoup de choses » ce à quoi l’opposition a répliqué : « vous récoltez ce que vous avez semé ». Le choix de l’entreprise People and baby, très peu présent dans la région avait été vigoureusement contesté, arguments à l’appui lors du choix d’un prestataire. Le maire n’en a pas tenu compte, dommage.

-Côté infos divers :

  • La déchèterie devrait être déplacée : les travaux de terrassement ont commencé près d’Aldi. C’est Brest Métropole qui se charge des travaux. Le transfert est prévu pour la fin d’année.
  • En réponse aux incivilités le maire a demandé un rapport au Major Roudaut sur la vidéo protection, les caméras devraient faire bientôt partie du paysage guilérien.

Conclusion : Guilers change à grande vitesse, les lotissements se succèdent, avant d’en avoir rempli un on en commence un autre. Cette fièvre immobilière va aussi toucher le centre bourg avec pas moins de 66 logements minimum dans l’îlot proche de la Cigale. Mais Guilers c’est aussi des incivilités qui se multiplies avec pour seule réponse la mise en place de caméras de surveillance.

Pour Idéo, d’autres choix sont possibles avec une politique immobilière qui répond aux besoins des habitants actuels et futurs et qui ne soient pas seulement guidé par l’aspect financier.

Le risque c’est que Guilers y perde son âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.