Le conseil municipal du 30 novembre….en bref

Toit mon toit, ce tube des années 80 aurait pu être la bande son de ce conseil ! Jugez plutôt :

Annonce d’un nouveau toit pour le gymnase de Penfeld, d’une couverture pour le boulodrome et enfin une piste d’athlétisme couverte.

Si les deux premiers dossiers avaient déjà fait l’objet d’une information au conseil, le troisième était apparu dans la presse à l’occasion de l’assemblée générale du club d’athlétisme.

Pour Idéo la question n’est pas de savoir si ces projets sont pertinents mais s’ils sont compatibles avec l’état des finances municipales. Il faut savoir qu’ils devraient être menés tous les 3 d’ici deux ans seulement !

Examinons les un par un :

La toiture de Penfeld :

On l’a dit et redit : l’achat du site de Penfeld sera à terme un gouffre financier pour guilers et ces habitants. La facture s’allonge et est loin d’être close. Le projet du changement de la toiture a été présenté une première fois en mai 2017 avec un budget prévisionnel de 359 082€. On nous annonçait un début de travaux fin 2017 pour une livraison 6 mois plus tard. L’adjoint au sport avait alors indiqué : « les travaux ne sont pas très conséquents suite à l’analyse des professionnels qui se sont rendus sur place pour établir les devis ». Le conseil avait alors approuvé le plan prévisionnel de l’opération (5 abstentions des élus de l’opposition ).

Malgré ce vote il semble que le projet ait changé puisque le budget passe à 450 000€, soit un quart de plus ! Dans le budget prévisionnel présenté l’équipe municipale prévoit pas moins de 70% de subventions !! Difficile à croire alors que l’ensemble des organismes et collectivités subissent des baisses de dotations.

Couverture du boulodrome :

Cette ancienne revendication des boulistes semble sur le point d’être mise en œuvre. Le coût de l’opération : 450000€. Pour ce projet le maire et ses adjoints sont encore plus optimistes puisqu’ils prévoient 83% de subventions !!!

Piste couverte d’athlétisme :

On se souvient de cet article paru dans la presse où notre maire se portait candidat pour la réalisation d’une salle dédiée à l’athlétisme. Visiblement les discussions menées au sein de Brest métropole n’allant pas assez vite, il a décidé de revoir son projet et de faire cavalier seul. Le projet présenté reste très flou avec simplement l’indication qu’il y aurait une piste en tartan de 200 mètres et les équipements pour la pratique des différentes disciplines de l’athlétisme, le tout étant couvert.

Le budget annoncé est de 2,3M€ avec là aussi une part importante de subventions ( 70% )

A titre de comparaison le stade Robert Poirier à Rennes, dédié à la pratique de l’athlétisme avec une piste de 200m a couté 12M€ !!!

Le projet de Guilers est  surement plus modeste, mais dans les deux cas il s’agit de faire une piste couverte de 200m de long. Demander aux élus de se prononcer sur un projet qui est loin d’être ficelé n’est pas très sérieux ! Pour faire des demandes de subventions, ils auront besoin d’un dossier complet et étayé, pourquoi les élus n’ont-ils pas le droit à une information correcte ? On leur demande de faire une confiance aveugle aux projets proposés alors que ceux-ci seront lourds pour les finances de la commune.

Si ces projets montrent une dynamique manifeste du domaine associatif et sportif sur la commune, peut-on les mener de front ?

Tabler sur des subventions aussi importantes pour 3 demandes faites en même temps et auprès des mêmes financeurs n’est pas très réaliste.

Pour Idéo, une politique d’investissements cohérente nécessite d’être programmée  dans le temps, après avoir été discutée en amont et validée en conseil municipal. Celle-ci doit tenir compte des finances et du taux d’endettement de la commune.

Au final il faudra faire appel à l’emprunt, gonfler un peu plus la dette de la commune qu’il faudra bien payer un jour ou l’autre…

Ce contenu a été publié dans Non classé, Réunions du conseil municipal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le conseil municipal du 30 novembre….en bref

  1. Joyeux dit :

    Après moi, le déluge! Je crois bien que c’est Louis XV, lui ne dirigeai pas les finances de Guilers! Il y a quand même une certaine analogie. Dépouillé le futur maire, si ce n’est pas lui de toute possibilité d’investissement! Gouverner, c’est prévoir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.