Archives par mot-clé : guilers

Plus de ballons, place aux pelleteuses

Les pelleteuses et les engins de chantiers ont pris possession de l’ex-stade de Kermengleuz. Pour tous les footeux de Guilers et leurs supporters, ce n’est pas sans un pincement au cœur qu’ils voient disparaitre un lieu qui a connu tant d’émotions. Mais, c’est ainsi, la municipalité actuelle a décidé ( une fois les élections passées), de transformer cet espace dédié au sport en lotissement.

Notre commune souhaite donc avoir plus d’habitants……mais dans le même temps réduit les équipements sportifs ! Selon la municipalité, le terrain en synthétique de Louis Ballard suffit aux besoins de l’activité football, sauf qu’il manque à minima  un club house et une tribune pour retrouver l’équivalent de Kermengleuz. Il faudra donc encore mettre quelques centaines de milliers d’euros sur la table pour y parvenir. Mais la question de fond qui se pose est la suivante : que restera-t-il comme espace non construit à Guilers ? Qu’en sera-t-il de la qualité de vie que les habitants sont venus chercher ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Idéo fait sa rentrée

Depuis le morentreeis de Juin pas de nouvel article sur le site Idéo, que ce passe-t-il ? Elle n’était pas présente au forum des associations, l’association aurait-elle disparu ?

On vous rassure tout de suite, Idéo existe toujours et se porte très bien.

L’absence de nouvel article s’explique facilement : c’était les vacances et la ville de Guilers était pour le moins discrète, si ce n’est le lot d’incivilités constatées par les Guilériens et Guilériennes durant la période estivale, allant des nuisances sonores à des blessures occasionnées à des enfants par des débris de bouteilles, abandonnés sur l’aire de jeu, par des jeunes en libation régulière au jardin Pierre STERVINOU…

Rappelons que notre absence au forum des associations n’est pas un choix de notre part mais une décision de la municipalité : Idéo étant assimilée à une association politique, à défaut de catégorie d’association citoyenne, le maire n’autorise pas notre présence.

Au sujet du forum des associations, prévoir simplement une demi-journée un samedi matin, c’est un peu court pour ceux et celles qui veulent rencontrer les associations et s’informer sur leurs  activités.

Si vous souhaitez nous rencontrer c’est très simple : il suffit de venir aux « Café Idéo » que nous organisons régulièrement le dimanche matin de 10h30 à 12h (le prochain aura lieu le 09 octobre). Vous pouvez aussi nous contacter par mail : ou via notre site internet www.ideo-guilers.fr .

Nous avons plusieurs projets qui avancent bien, et des idées en gestations avec toujours un même objectif : agir dans l’intérêt des habitants de la commune.

Avant la pause estivale, le sujet qui préoccupait nombre de Guilériens concernait le projet d’installation d’une fourrière sur la commune, annoncé sur le site du CETI. En conseil municipal, Pierre OGOR s’était prononcé contre ce projet……tout en laissant la porte ouverte à un autre lieu sur la commune.

Depuis c’est silence radio, le maire a-t-il fait une autre proposition de lieu ? Si oui où ?

Idéo estime que les habitants doivent être tenus informés de l’état d’avancement des projets d’agglomération qui impactent la commune et influent sur la qualité de vie des résidents.

Pour finir cet article de rentrée, un souhait : que Pierre OGOR, animateur du Comité Juppé, ne soit pas trop accaparé par sa mission dans le cadre des primaires de la droite, afin de mener à bien ses mandats de Maire et de Conseiller Départemental.

Bonne rentrée à tous

Penfeld ou Kermengleuz? A vous de jouer!

Petit test pour les Guilériens. A vous de dire si les photos sont prises dans le site de Kermengleuz qui sera bientôt détruit, ou le site sportif de Penfeld acquis par la mairie de Guilers en 2012.

Maintenant c’est à vous de jouer, il suffit de cocher les bonnes réponses.

Penfeld ou Kermengleuz?

Voici 1 photo récente. Selon vous a-t-elle été prise sur le site sportif de Penfeld ou à celui de Kermengleuz?
Départ
Félicitation - vous avez complété Penfeld ou Kermengleuz?. Vous avez obtenu %%SCORE%% sur %%TOTAL%%. Votre performance a été évaluée à %%RATING%%
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
1112131415
161718Fin
Retour

Article Ouest France : Comment l’État traitera votre commune en 2016…

Idéo vous relaie une information passée dans le Ouest-France du 04 novembre dernier (édition de Brest), qui, sauf erreur, n’a pas été reprise par le Télégramme.

Voici l’intégralité de l’article:

Comment l’État traitera votre commune en 2016…

Olivier PAULY.

Nos confrères du Monde ont obtenu une projection des subventions de l’État aux collectivités locales. Parmi les huit villes de la métropole, le sort réservé à chacune d’elle varie énormément.

Pourquoi ? Comment ?

Qui perdra, qui gagnera, au jeu des dotations de l’État ?

49_22042ea523d992f832993c9d01d6937e

La carte ci-contre est assez éloquente. Issue de chiffres dévoilés par Le Monde, elle révèle que dans la métropole brestoise, c’est la commune de Guipavas qui est proportionnellement la plus touchée par la réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF). Entre 2015 et 2016, la commune de Gurvan Moal connaîtra ainsi une baisse de 7,94 % des aides que l’État lui accorde (soit 106 000 €). « Nous avons déjà fait beaucoup d’efforts sur nos dépenses en 2014 et 2015, explique son adjoint aux finances, Gurvan Guyonvarc’h. Mais l’État n’en tient absolument pas compte et ce n’est pas acceptable. » La baisse en euros est en revanche plus importante pour la Ville de Brest, avec une perte de 274 000 € (soit – 0,8 %).

Ces chiffres comportent-ils des limites ?

Oui. Les données publiées par Le Monde ne comportent pas la fameuse « contribution au redressement des finances publiques » (CRFP). Celle-là même dont les effets sont redoutés par les maires. Ainsi, selon les projections brutes, la commune de Gouesnou verrait sa DGF baisser de seulement 1 082 € entre 2015 et 2016. Mais, d’après son maire, Stéphane Roudaut, « en 2015, la CRFP a représenté 125 000 € en moins pour notre budget communal. Et ce sera pareil en 2016, et pour chaque année, jusqu’à 2020 ». En tenant compte de la CRFP, aucune commune de la métropole ne verra sa DGF augmenter en 2016. C’est aussi pour cela qu’au Relecq, malgré une hausse de la DGF brute, Yohann Nédellec a décidé de supprimer sa traditionnelle cérémonie de voeux aux habitants, économisant ainsi 5 000 € par an.

À quoi sert la DGF ?

Comme son nom l’indique, cette dotation sert à financer une partie du fonctionnement des collectivités locales. Logique, dans la mesure où elles contribuent au bon fonctionnement de l’État sur l’ensemble du territoire. Par fonctionnement, on entend notamment le traitement des fonctionnaires territoriaux, le règlement des factures d’électricité pour les locaux ou de carburant pour les véhicules communaux. Ou les subventions aux associations. « En 2015, nous avons fait un effort de 70 000 € sur le budget, rappelle Stéphane Roudaut. Nous sommes à la période des arbitrages pour 2016, et nous aurons encore des décisions à prendre… »

La baisse de la DGF n’a pas d’autre impact ?

Si. La DGF a un impact indirect sur les investissements. Sans économies réalisées par ailleurs, ou sans hausse d’autres ressources comme les impôts locaux, une baisse de la DGF peut se traduire par une réduction de l’épargne. Complétée par le recours à l’emprunt et aux diverses subventions d’équipement, l’épargne est à la base des investissements. « On arrivera bientôt à l’os sur le fonctionnement, prévient Christian Guyonvarc’h. Après, faudra-t-il toucher aux chantiers prévus ? »

D’où viennent les chiffres sur l’évolution des aides de l’État aux communes ?

Depuis plusieurs années, et surtout en 2015, les maires s’inquiètent de l’évolution des aides de l’État à leurs collectivités. Un mouvement qui réunit les grandes tendances de l’échiquier politique. Les parlementaires se sont ainsi saisis du dossier. Ils ont demandé au ministère des Finances de leur remettre une simulation des effets de la réforme. C’est ce document que s’est procuré Le Monde.

lien vers l’article en ligne sur Ouest-France.fr

Le rouge est mis (suite)

dette

Depuis des mois, Idéo essaye d’informer les Guilériens sur la dérive budgétaire de la commune.

Plutôt que de grands discours, un petit tableau qui nous montre le taux d’endettement par habitants et son évolution depuis 2000.

Comme les chiffres seuls ne veulent pas dire grand-chose, le tableau présente aussi les éléments pour les communes proches de Guilers ( Bohars, Plouzané, Guipavas, Gouesnou et Plougastel ).

Nous vous laissons le soin de faire votre analyse, pour Idéo il n’est pas besoin de faire de commentaire, les chiffres sont assez parlants.

Annuité de la dette par habitant en euros Guilers Bohars Plouzané Gouesnou Guipavas Plougastel
chiffres 2014 149 66 77 61 80 49
Chiffres 2010 23 73 76 65 36 51
Chiffre 2005 40 56 80 62 27 38
Chiffre 2000 42 55 115 109 47 91

 

Chiffres officiels consultables sur : http://www.collectivites-locales.gouv.fr/finances-locales-communes