Trottoirs? ou pistes cyclables?

Depuis quelques jours vous avez peut-être vu ce message collé à divers endroits au bourg de Guilers.

Idéo ne peut partager ce type de méthode : un message anonyme qui soulève peut-être un vrai problème mais ne résout rien.

Ce que dit la loi : « Les enfants de moins de huit ans qui conduisent un cycle peuvent également utiliser les trottoirs, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons (R412-34) ».

Pour revoir votre code de la route à vélo, en 10 questions.

Il est donc interdit de faire du vélo sur les trottoirs, pour peu que l’on ait plus de 8 ans et qu’il n’y ait pas d’aménagement de zone cyclable..

On peut aussi se poser la question : pourquoi certains cyclistes préfèrent-ils rouler sur les trottoirs ?

  • Peut-être par nécessité car c’est le seul endroit de la rue où ils se sentent en sécurité.
  • Parfois  aussi car c’est plus pratique ou parce que l’état du trottoir est meilleur que celui de la route…

…mais les autres usagers ne le comprennent pas toujours et estiment que c’est leur sécurité qui est dégradée.

Décidément, il est difficile de faire cohabiter harmonieusement les automobilistes, les 2 roues et les piétons.

Pourquoi ne pas engager un vrai débat avec les différents acteurs pour essayer de trouver des solutions  à l’échelle de notre commune ?

Peut-être plus de pistes cyclables mais à condition qu’elles soient correctement entretenues, peut-être des limitations de vitesse plus importantes, les uns et les autres ont sûrement des idées sur le sujet.

Pour Idéo, plutôt que de laisser placarder des messages anonymes, il faudrait que la mairie ouvre un débat sur le sujet, nous serons ravis d’y participer!

Un commentaire

  1. c’est à se demander ce qui est le plus accidentogène ? Un enfant de 9 ans qui roule en vélo sur la chaussée en compagnie des voitures qui ne respectent ni priorités, stop, sens interdits, bus, ambulances qui sortent du centre de cure n’importe comment, conducteurs qui prennent le volant en sortant des différents bars (d’ailleurs la gendarmerie est toujours aussi discrète sauf à se pavaner au rond-point de kerebars)ou alors un enfant sur un trottoir parce qu’il manque d’assurance et que le monde de l’automobile l’effraie ?
    D’ailleurs il existe un endroit à Guilers où le cycliste et le piéton sont devenus indésirables : la place de la libération dans le centre, on se croirait sur une aire de repos d’autoroute un week-end du 15 août…
    Maintenant encore faudrait-il que ces affiches ne soient pas anonymes et qu’on vienne démontrer la nuisance provoquée par la horde de cyclistes qui fréquente les trottoirs…
    et ça me fait bien sourire le « de part la loi », d’une part j’ai hâte de voir les forces de l’ordre verbaliser un cycliste sur un trottoir et d’autre part « de part la loi » Lorsqu’une chaussée est bordée d’emplacements réservés aux piétons ou normalement praticables par eux, tels que trottoirs ou accotements, les piétons sont tenus de les utiliser, à l’exclusion de la chaussée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.