Un chantier à risques

Alors que les vacances sont au rendez-vous pour nombre d’entre vous, les travaux de la place de la libération se poursuivent. Un chantier qui n’est pas sans conséquences sur le chiffre d’affaire des commerçants, notamment ceux qui sont au cœur des travaux.

Si personne ne conteste la nécessité de ce chantier, on peut se poser des questions sur le dialogue entre la mairie et les commerçants en amont de ce chantier. Depuis peu un chargé de mission est en place, pourquoi ne pas l’avoir fait avant ?

Pour idéo il ne faudrait pas que ce chantier soit synonyme de fermeture pour certains commerces.

Quelles sont nos idées, nos solutions pour éviter ce scénario ?

  • Que les Guilériens défendent leurs commerces et fassent l’effort de venir au centre bourg malgré les difficultés inhérentes au chantier.
  • Que les Guilériens expriment leur soutien aux commerçants pour qui les temps sont durs.
  • Que les associations Guilériennes fassent leurs achats dans les commerces du bourg.
  • Que les artisans et les autres commerçants soient aussi clients de leurs collègues moins bien placés.

Bref, il faut que les citoyens fassent entendre leur voix, non pas par un bulletin glissé dans l’urne mais par des achats de proximité pour défendre leur patrimoine que constituent les commerces.

On peut ne pas être d’accord avec le projet, trouver qu’il fait bien trop de place au béton, être sceptique sur le résultat final, sans pour autant pénaliser ceux qui ont été mis devant le fait accompli.

Faites comme Idéo : soutenez vos commerces de proximité !

likez et partagez cet article

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.