Une idée à suivre?

Pour nourrir les plus modeste, la ville de Nantes via son centre communal d’action sociale a eu une idée originale : Moins de fleurs, plus de tomates, de courgettes et de pommes de terre

Concrètement une cinquantaine de sites, représentant au total 25 000 m2, ont donc été choisis pour devenir des potagers. Des espaces verts appartenant à la Ville, des serres, parcelles de jardins partagés ou des terrains engazonnés non occupés et qui sont déjà correctement irrigués. Les pommes de terre, les courges, les haricots secs, devraient être cueillis en octobre.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.