Viens chez moi, j’habite au stade!

 

Vue dans les Nouvelles de Guilers : l’annonce d’un nouveau lotissement communal, situé rue Calmette…

Quels terrain pourrait donc trouver la mairie dans le secteur de la rue Calmette? Cherchons bien… Le nouveau lotissement, si on suit la logique de dénomination guilérienne (lotissements Kerjezequel, Coar ar Gueot, Keruzanval, etc…) pourrait bien s’appeler Kermengleuz puisqu’il sortira littéralement du stade de foot historique de Guilers, comme l’indique très clairement le document d’implantation sur le site de la mairie. (Voir plan joint)

Suite à cette publication on peut s’interroger sur les points suivants:

  • Pourquoi aucune communication n’a-t-elle été faite sur ce projet de lotissement communal, ni en Commission Municipale chargée de l’Urbanisme, le 26 juin,  ni en Conseil Municipal, le 18 juin?
  • Pourquoi aucune information n’a-t-elle été donnée aux élus concernant le devenir du Stade Kermengleuz lorsque la question a été posée lors du Conseil Municipal de décembre dernier? Voici la réponse donnée par le maire: « …, le terrain de Kermengleuz sera effectivement amené à disparaitre, cette décision ayant été prise également en concertation avec le club. Les installations de Kermengleuz iront donc vers d’autres destinations. »  Cf Compte-rendu du conseil municipal du 17 décembre 2014, p25.
  • A la lecture des Nouvelles de Guilers, combien de Guilériens auront compris ce que représentait ce lotissement rue Calmette? Combien de Guilériens seront allés sur le site de la mairie chercher les documents d’implantation et la description du projet?

Cette fois encore, comme pour la récente affaire du récré-goûter, nous nous interrogeons sur la politique de communication de la mairie, qui semble éviter l’information directe aux usagers.

Car attendre des Guilériens qu’ils fassent la démarche d’aller chercher l’information dans l’une des rubriques du site internet de la mairie, c’est faire le choix d’une circulation réduite de l’information. C’est aussi mettre de côté la part de la population qui n’utilise pas internet, certainement les habitants les plus âgés, et dans le cas de Kermengleuz, les plus attachés à leur stade…

Une communication franche et directe aurait privilégié une annonce en Conseil Municipal, un article dans la presse locale, une mention explicite du stade de Kermengleuz dans l’entrefilet des Nouvelles de Guilers…

Voire, également, une explication du projet et de la politique municipale des installations sportives : pourquoi faut-il détruire ce stade ? Guilers fonctionne avec deux stades de foot, l’un à Kermengleuz, l’autre à Louis Ballard, en quoi la création d’un stade synthétique à Louis Ballard implique-t-elle la destruction du stade de Kermengleuz? Comment s’intègrent les installations de Penfeld dans ce projet global?

Au contraire, nous avons eu des réponses officielles évasives (« Les installations de Kermengleuz iront donc vers d’autres destinations »), un intitulé qui évite de mentionner Kermengleuz ( un lotissement rue Calmette), et une documentation en ligne….  on peut parier qu’avec cette combinaison, une bonne part des Guilériens apprendront la destruction du stade de Kermengleuz au début des travaux….

 

Communication des élus de l’opposition sur le même sujet dans le Télégramme (03/07/15)

article Teleg kermengleuz 03 juil15

communication des élus de l’opposition sur le même sujet dans Ouest France (04/0715)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.